kikou !!! et oui aujourd hui encore des avatar et d gif mais de clip.

    

Bon voila maintenant je vais vous parler d un groupe que je viens de découvrir et que j aime bien : El Presidente

Biographie

Originaux et imprévisibles, les cinq musiciens hors pairs d’El Presidente sont courtisés par tout le microcosme anglais musical. Alors qu’Oasis et Duran Duran se battaient pour pouvoir se les arracher en première partie, Dante et sa clique s’étaient déjà frottés à Kasabian et Soulwax. Ils ont même reçu le prix de la révélation écossaise de l’année, félicités par Jim Kerr en personne, qui en avait profité pour réceptionner un prix pour la carrière des Simple Minds. On croit rêver, d’autant qu’il y a quelques mois, le sieur Gizzi composait encore quelques morceaux sur un vieux sampler, tout seul, chez lui. C’est ce qu’on appelle une ascension fulgurante - et méritée, qui plus est, puisque ce succès n’est pas seulement dû au hasard.

Outre Dante Gizzi, El Presidente possède une deuxième personnalité forte, en la personne de Dawn Zhu. Un joli petit bout de femme aux allures de diva, originaire de Singapour, et en charge de la batterie. Puis il y a Laura Marks aux claviers et aux chœurs, mais également deux bassistes (oui, vous avez bien lu) : Thomas McNeice et Johnny McGlynn, des Ecossais pur jus. Ces présentations faites, il convient maintenant de parler de l’esprit qui anime les douze morceaux de ce premier album foutrement bien pensé. On passe de véritables fusées rock imparables, comme les singles Without you et 100 Mph, a des hymnes soul aux charmes immédiats, notamment If you say you love me ou Old times. A ces brûlots de rock dansant s’ajoute le disco presque agressif de Keep on walking, ou le funk débridé de Hanging around, assez proche des meilleurs moments de la discographie d’INXS.

Mais Dante Gizzi a plus d’un tour dans son sac pour nous faire transpirer : l’électro-rock de Honey paraît issu tout droit des cités anglophones les plus underground (on pense notamment à Primal Scream ou The Faint), et Rocket mêle brillamment electroclash et disco-rock à la Queen. Ceux qui pensaient que les Ecossais étaient froids et plutôt distants se sont trompés. En même temps, pour un groupe dont l’appellation provient de l’espagnol, ça paraît plutôt logique, dans une certaine mesure.

Avec un rock aussi dancefloor que possible, El Presidente met le feu aux poudres et présente un premier opus qui n’a absolument rien à envier aux grands pontes du genre. On se régale, on danse et on fantasme. Dans la presse britannique, on dit d’eux qu’ils sont les nouveaux Scissor Sisters, mais ils ne sont pas du tout sur le même créneau : si ces derniers se pavanent dans la disco, la mafia autour du seigneur Gizzi s’enorgueillit avec grandiloquence dans un rock funky du plus bel effet.

maintenant quelque tof :

ep1_Leur site officiel

ep1_1_C leur 1er chanson que g connu et c ma prèfèrè

eps_16_1_ Turn this thing around

el_presidente_1_ Rocket et 100 mph(trop bien 100mph)

bon voilou dite moi si vous aimer bien se groupe ok ??

bon jen profite en meme temps pr passer les 2 montages pr Greenday 13

montage_cadre

montagess

kissou je vous adoreuuuuuuu